Le microbiote: le siège de notre système immunitaire

Mis à jour : mars 20


Depuis quelques jours, nous sommes submergés par des images de files plus longues les unes que les autres à l’entrée des supermarchés, d’individus qui se battent pour quelques rouleaux de papiers toilette et surtout de rayons dévalisés tels que ceux des pâtes, riz, sauces tomates, sucre, farine etc … Avec plus ou moins de bon sens ! Bien que la peur de manquer soit humaine et nous touche tous de près ou de loin, cela est désolant, inutile et surtout complètement non-productif…


C’est pourquoi, en cette situation de crise sanitaire, j’ai décidé de vous parler de notre système immunitaire ainsi que de notre microbiote et de leurs interactions. Vous vous demandez certainement quel est le lien entre les deux, je vous souhaite donc une bonne lecture :)


Tout d’abord, notre intestin n’a pas qu’une fonction digestive. Il possède aussi un rôle moins connu dans l'immunité ; Il est d’ailleurs le principal organe de défense immunitaire chez l’être humain. En effet, environ 70% de nos cellules immunitaires se situent… je vous le donne en mille… dans notre intestin !! L’écosystème intestinal est composé de 3 éléments fonctionnant en synergie et qui vont intervenir, chacun à leur niveau, dans le processus de défense de l’organisme. Ainsi, l’immunité digestive dépend à la fois du système immunitaire intestinal, de la muqueuse intestinale et du microbiote. L’écosystème intestinal est au cœur de notre système de défense immunitaire :


- Comme dit plus haut, environ 70% des cellules immunitaires sont logées dans l’intestin. Elles permettent non seulement de tolérer les aliments et les bactéries du microbiote contenues dans l’intestin, mais défendent également l’organisme en s’attaquant aux germes pathogènes.


- La muqueuse intestinale correspond à la membrane qui tapisse toute la paroi du tube digestif. Sa surface d’échanges est immense (environ 300 m2 soit l’équivalent d’un terrain de tennis). Entre les cellules épithéliales de l'intestin se trouvent des jonctions serrées qui empêchent les molécules nocives de passer. La muqueuse joue ainsi un rôle de filtre, on parle alors de perméabilité sélective c’est-à-dire qu’elle empêchera certains micro-organismes de pénétrer dans le corps tout en laissant passer les éléments «autorisés» (vitamines, minéraux etc).


- Le microbiote est l’ensemble des milliards de micro-organismes qui colonisent le tube digestif humain. Notons que le microbiote est propre à chaque individu, même si bien évidemment on retrouve des espèces bactériennes communes. Il est désormais considéré comme un organe supplémentaire du corps humain, jouant un rôle clef dans l'immunité pour aider l’organisme à se défendre des agressions extérieures. Un microbiote sain permet de contrer des agents pathogènes susceptibles de provoquer des infections ou des maladies: ainsi, en adhérant à la muqueuse intestinale, les «bonnes bactéries » empêchent les micro-organismes pathogènes de coloniser l’intestin et de s’y « installer ».


Si en temps « normal », notre microbiote intestinal est à l’équilibre, c’est-à-dire en eubiose, sa composition variera inévitablement au cours de notre vie. En effet, certains facteurs peuvent le perturber comme par exemple un modèle alimentaire inadapté, des infections, un stress chronique (article sur la méditation) ou encore la prise d’antibiotiques : le microbiote se façonne en fonction de ce que nous mangeons ou des médicaments que nous prenons. Par conséquent, des déséquilibres se manifesteront à plus ou moins long terme: on sera alors en dysbiose, ce qui perturbera l’équilibre de notre écosystème intestinal et affaiblira nos défenses immunitaires. Il faudra alors chercher la cause de cette dysbiose si celle-ci n’est pas connue, pour la traiter et revenir à un état d’équilibre.


Vous l’aurez compris, l’interface entre microbiote et système immunitaire intestinaux est essentielle. Une absence de réaction des cellules immunitaires (contre les agents pathogènes) ou à l’inverse une hyper sensibilité de ces cellules sont autant de causes de maladies. Il faut préciser que notre microbiote est en dynamique constant et qu’il évolue très rapidement: c’est pourquoi notre modèle alimentaire a un rôle déterminant dans notre immunité et l’intégrité de notre écosystème intestinal est primordiale pour le maintien de défenses immunitaires efficaces.


En conclusion, avec le risque sanitaire actuel, il est essentiel de prendre soin de notre immunité et cela passe immanquablement par la bonne santé de notre microbiote.


Dans les prochains jours, je vous partagerai mes astuces pour garder un équilibre alimentaire correct (n'hésitez pas à aller lire "les 6 faux-amis du petit-déjeuner") en cette période de crise sanitaire.


En attendant, prenez soin de vous et de vos proches….en restant chez vous.


Karen Hayot