Focus avant les fêtes de fin d'année: les châtaignes

Mis à jour : 12 déc. 2019


Les châtaignes font partie des fruits à écale et se développent par trois. Elles sont entourées d'une peau épineuse épaisse appelée "bogue" et sont surmontées d’une petite pointe qui n’est autre que le reste du pistil desséché.


Faisons un point d’histoire: les châtaignes ont longtemps eu une place centrale dans l’alimentation ; elles étaient considérées comme un aliment de base que l’on peut comparer au pain d'aujourd'hui. En effet, dans les campagnes, elles remplaçaient bien souvent les céréales; le châtaignier était d’ailleurs appelé "l'arbre à pain". Depuis quelques années, elles ont gagné leur lettre de noblesse grâce notamment à leurs propriétés gustatives et nutritives.


Quelle est la différence entre la châtaigne et le marron ? Je suis sûre que cette question vous taraude depuis tant d’années et il est l’heure d’y répondre... Le marron est plus rond et se loge dans une bogue avec beaucoup moins d’épines. De plus, sa bogue contient un seul fruit tandis que celle de la châtaigne en renferme entre 2 et 5 (bien souvent 3).


Maintenant que cela est plus clair pour vous, parlons des bienfaits de la châtaigne. Les châtaignes crues contiennent davantage de glucides que la plupart des oléagineux et autres fruits à écale (pistaches, noix, noisettes, noix de pécan, amandes, noix du Brésil etc).De plus, leur teneur en vitamines du groupe B (et notamment B1) favorise une excellente assimilation de leurs glucides par l'organisme. Elles sont surtout riches en amidon dit "résistant" cela signifie qu’il peut résister à la digestion pour se retrouver dans le côlon. Selon une étude publiée au Nutrition Bulletin le 5 janvier 2017, cela aurait des bienfaits sur la santé intestinale telle une diminution de la concentration des acides biliaires. Qui plus est, ne pouvant pas être rapidement absorbé par l’organisme, il serait bénéfique pour la prévention du diabète, des maladies cardiovasculaires et du cancer du côlon. En revanche, une fois cuite, sa proportion diminuerait d’environ 17 %. Grâce à une grande teneur en fibres (près de 5 g aux 100 g), les châtaignes rassasient bien l’estomac sans entraîner de pic de glycémie (taux de glucose dans le sang) car elles ont un index glycémique bas.


Mais ce n'est pas tout: les châtaignes sont très riches en minéraux notamment en en potassium et en fer. Il faut savoir que le fer non-héminique (d’origine végétale) est moins bien absorbé par l’organisme que le fer héminique (d’origine animale). Or, il suffit d'apporter de la vitamine C au cours du même repas pour améliorer l’absorption du fer non-héminique. Les châtaignes représentent également une excellente source de potassium (484 mg au 100g), mais aussi de magnésium, de manganèse et de cuivre. Egalement riches en vitamines C et E, ce sont vraiment de puissants antioxydants pour lutter contre les radicaux libres. Leur richesse en minéraux en fait de vrais alliés alcalinisants, ce qui les rend particulièrement intéressantes contre les déséquilibres acido-basiques.


Elles ont bien d’autres vertus : les lipides contenus dans les châtaignes sont principalement des acides gras insaturés (acides gras mono-insaturés et polyinsaturés), cela signifie qu’elles apportent des acides gras essentiels à l’organisme. De plus, elles constituent une source non négligeable de protéines, ce qui les rend d’autant plus intéressantes pour des personnes vegan.


En plus d’un profil micro nutritionnel particulièrement complet, les châtaignes ont une saveur sucrée et raffinée qui permet de rehausser aussi bien un mets salé qu’un dessert. La consommation de châtaignes est saisonnière, de septembre à février.


Enfin, sachez qu'il est possible de remplacer la farine de froment par celle de châtaigne. D’ailleurs, elle peut tout à fait être consommée par les personnes sensibles au gluten (cf mon article ("gluten or not gluten") ou atteintes de maladie cœliaque. La farine de châtaigne s’utilise également en cosmétique : en masque, elle contribue à hydrater la peau et à accélérer la cicatrisation tout en la protégeant contre les infections.


Vous l'aurez compris, consommez-les à fond les marrons :)


Karen Hayot